Inscription à la newsletter

SUZANE 1ère partie : ADAM (Prix Uppercut - Aube)

20h00
samedi 29 octobre

En seulement deux ans, un seul EP de 4 titres et quelques singles, Suzane a surgi comme la foudre.

Son incroyable histoire est désormais connue : celle d’une apprentie danseuse qui, révoltée contre la discipline inhumaine du conservatoire d’Avignon, « monte » à Paris, où elle travaille des années comme serveuse, avant de devenir en 2019 l’artiste la plus demandée dans les festivals — renversant seule, sans l’aide d’aucun musicien ni danseur, les grandes scènes des Francofolies de La Rochelle ou des Vieilles Charrues, à Carhaix.

Sur scène, elle déborde d’énergie, occupant seule l’espace en mêlant chanson réaliste, électro bondissante, slam et danse contemporaine.

En 2020, elle sort son premier album "Toï toï", décalque de ses concerts survoltés et parfaitement réglés. Sa voix et son phrasé évoquent la môme Piaf — Barbara dans les moments plus calmes. En 2022, "Toï toï" est disque d’or.

Suzane n’est pas seulement une enfant de la teuf et de la chanson réaliste ; elle apparaît aussi comme la plus tranchante des chanteuses post-MeToo, dans le sillage de Clara Luciani, d’Angèle et de quelques autres. Peu de chansons possèdent la lucidité douloureuse de "P’tit Gars", récit tragique d’un coming out. Peu traitent d’homosexualité avec la délicatesse d’"Anouchka".

Suzane assume : "On peut être féminine, lesbienne et s’accorder le droit d’être soi-même. C’est aussi ça, le pouvoir d’une chanson : réunir les gens et aider à soulager leur peine."

Première partie : ADAM (Prix Uppercut - Aube)

35€ - 27€ - réduit* 22€

Réserver mes places