Inscription à la newsletter

GiedRé

18h30
vendredi 28 octobre

À 7 ans, émigrant de sa Lituanie natale avec sa mère, elle "atterrit"… à Troyes, avant d’habiter la région parisienne. Une paire de décennies plus tard, elle reviendra en "humoriste chanteuse" au Troyes fois plus. Cet automne 2022, elle sera reçue au Salon du Livre de la Jeunesse, car l’autrice de chansons l’est aussi d’une B.D. autobiographique très remarquée, sortie en 2019, "La boîte de petits pois".
Ainsi sa présence aux Nuits de Champagne était inévitable !

Outre ce lien singulier à Troyes, c’est dire aussi combien GiedRé (prononcer Guiédré) est un OCNI, « Objet Chantant Non Identifié ». Autrice, compositrice, interprète et humoriste, elle a commencé sa carrière en composant et interprétant des chansons drôles et piquantes dans les bars, avant d’être repérée par l’humoriste Raphaël Mezrahi. Cela lui permettra de faire ses premières parties à La Cigale, puis de faire celles de Laurent Baffie et d’Oldelaf. Dès 2014, elle fera son premier Olympia, avec des fans de plus en plus nombreux.

GiedRé aborde des thèmes gonflés (sur le cancer, la pédophilie...) au 3ème degré, voire au 4ème, et avec une délicatesse rigolarde, une potacherie de dentellière. Car ses textes appellent un chat un chat et ne nous épargnent rien… surtout le pire ! Chacun est comme une comptine, une fable incisive, que la chanteuse nous glisse en jouant de sa vraie-fausse candeur.

Son dernier album « Chansons romantiques au piano » (2021) ne déroge pas et nous emmène dans un univers féroce et poétique. Elle y aborde l’écologie, le racisme, la société de consommation, le féminisme.

Vous voulez connaître son souhait d’aujourdhui ? Demandez-lui toujours mais sachez qu’elle est incapable de garder son sérieux en interviews. "Offrir au public une vision plus romantique des sujets qui me sont chers (les poils, les prouts et le caca)".
Demandez le programme !